top of page
Rechercher

COMMENT ÉTENDRE SA ZONE DE CONFORT?

“Le courage croît en osant, la peur croit en hésitant” Pour ce dernier article sur le thème “OSER”, nous allons parler aujourd’hui de l’extension de notre zone de confort ! On entend souvent les mots “sortir de sa zone de confort”, mais faut-il vraiment en sortir pour avancer? Au final, n’est-il pas mieux de l’étendre petit à petit que d’en sortir d'un coup? Les deux à la fois? Plus nous en sortons, plus nous l’étendons! Décortiquons ce paradoxe! Notre zone de confort, c’est celle dans laquelle il est facile de se complaire, une sorte de cocon. On ne prend pas trop de risque, on maîtrise la situation (son job par exemple), mais ça n'est pas synonyme de bonheur pour autant. En résumé, la prise de risque est faible, mais la récompense aussi... Et on se réveille parfois avec une furieuse envie de remise en question, la sensation de se reposer sur ses acquis, de stagner, de ne pas avoir de projet enthousiasmant et de ne pas trouver de sens à sa vie. Si c’est votre cas, la bonne nouvelle, c’est que la seule barrière à franchir est une frontière "mentale" : la zone de peur. Ce qui nous fait peur, c'est le passage à l’action, l'inconnu et la perte de repères. On nous apprend depuis l'enfance à répéter, répéter, répéter, et nous ne savons plus EXPLORER ! À l'âge adulte, nous n'osons plus traverser cette zone de peur, repartir à zéro, prendre des risques, montrer ses faiblesses... Nous ne savons pas ce que nous réserve le chemin, alors nous nous freinons dans la découverte de nouveaux horizons et de nouveaux scénarios d’évolution! Se reconvertir et changer de métier par exemple n'est pas “si simple”. On peut croire que l’herbe est plus verte ailleurs, mais nous passons par ce conflit interne entre le moi n°1 qui dit: - “Vas-y, lance toi, démissionne et crée ta boîte, tu as fait le tour ici, plus rien à voir!” et le moi n°2 qui contre-attaque: - "Quoi? mais tu vas quitter ton confort, ton salaire, tes horaires tranquilles, tout ça pour quoi? Pour ne même pas être sûr·e de réussir?” Malheureusement, ce petit dialogue intérieur peut durer longtemps… Lors des bilans de compétences, certaines personnes réalisent que tout quitter et sortir de sa zone de confort n’est pas forcément la solution. Mais d’autres se font accompagner lors des séances de coachings pour aborder ce changement beaucoup plus sereinement, et enfin dire adieu à certaines croyances limitantes qui nous emprisonnent! Une fois que le saut est fait, quel plaisir de vivre cette aventure! Nous reprenons confiance en nous et rayonnons ! Alors comment démarrer? L'EXO DE LA SEMAINE Se concentrer sur le positif ! Voir le verre 100% plein (d'air et d'eau), contrairement à la croyance populaire, c’est un entraînement! C’est une faculté que l’on peut renforcer grâce à différentes pratiques: la méditation, les moments de partage, les groupes de soutien, ou encore le yoga, le coaching, la psychologie, les médecines alternatives... Arrêter d’écouter le JT est un bon début pour entraîner notre cerveau à ne pas voir sans cesse ce qui ne va pas! Chaque problème a une solution, essayons de nous concentrer plutôt là-dessus! L'EXEMPLE Parfois, rester dans sa zone de confort peut être un vrai danger. C’est le cas pour l’écologie par exemple. Aujourd’hui, la "norme", la zone de confort dominante, c'est le système capitaliste, celui du "toujours plus" (consommation exponentielle, accaparement des ressources, destruction de la biodiversité, réchauffement climatique, pollutions, croyance que le bonheur est lié au nombre de nos possessions...). Si l’on ne change rien, nous allons payer un prix très, très élevé. C'est le coût de l'inaction, dont nous parlions dans la newsletter précédente. Nous sommes déjà en train de le payer, parce que nous avons du mal à “fonctionner autrement”, à inventer d’autres systèmes, à réinventer le monde de demain, écologique, soutenable, et socialement juste. Ce monde de demain, nous en parlions beaucoup pendant le COVID, mais c'est plus facile à dire qu'à faire! C’est l’exemple ultime qui prouve que prendre des mesures maintenant permet de créer l’avenir dont nous avons besoin, même si elles peuvent paraître inconfortables, ou “faire peur”. Heureusement des associations et formations existent, comme par exemple Edeni, La fresque du climat, Time for the Planet, 2 tonnes, ou encore les retraites Etre Vivre Agir... Prenez soin de vous et du vivant, ♥︎ Athéna

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page