top of page
Rechercher

COMMENT SE LANCER, OSER?



Celui qui déplace une montagne commence par déplacer de petites pierres (Confucius) "1-2-3 GOOO! " Il est facile de se revoir enfant, prêt à courir et répondre à ses camarades pour un énième jeu et s'élancer sans réfléchir. Mais devenus adulte, "se lancer", c'est tout autre chose! Avril 2023, lancement de cette nouvelle newsletter hebdo, “les apprentis-sages", est à la fois une continuité et un lancement. Continuité du projet Être Vivre Agir", grâce auquel j'accompagne les personnes à entreprendre leur vie: à ÊTRE plus en harmonie avec soi-même, VIVRE une vie plus soutenable (pour soi et la planète), et AGIR en ce sens au quotidien. Lancement aussi, de nouvelles retraites, nouveaux accompagnements, nouvelle newsletter hebdomadaire à mi-chemin entre le coaching et le partage.

S’il y a une chose que j’aime faire, c’est apprendre. Lire, apprendre de nouvelles choses, essayer de participer à rendre ce monde meilleur. Apprendre, c’est comme le fil rouge de mes actions, tout en essayant de se laisser guider au maximum par ce qui m'apporte de la joie! Vous ne savez pas quelle direction prendre dans votre vie? Vous hésitez entre 2 projets? Demandez-vous quel est celui qui vous rend le plus joyeux·se ! On a qu'une vie, et la joie est une formidable boussole qui guide notre chemin quand on ne sait pas où aller. Contrairement à la quête du “bonheur” que l’on a trop entendu, trop surestimé ou mis sur un piédestal, la joie peut être au détour d’une rue, là où l’on ne l’attendait pas, elle peut-être minuscule, comme un rire que l’on retient en regardant une scène rigolote, ou plus vaste, dans la contemplation d’une scène de beauté ou d’amour par exemple. Elle peut être dans la gratitude, simple, presque invisible, et en même temps exploser lors de moments précieux entre amis, de rire... Elle peut aussi nous transcender lors d'un moment de méditation, nous dépasser, au delà de notre propre alignement et accomplissement. L'EXERCICE DU JOUR C'est un basique, mais l'un de mes exercices préférés pour cultiver cette joie, c'est la gratitude. Chaque soir, je vous invite à lister (à l'écrit ou mentalement) au moins 3 choses pour lesquelles vous ressentez de la gratitude. "Merci au soleil d'avoir ensoleillé mon cœur aujourd'hui, merci à mon amie pour ce café partagé, merci à cette enfant inconnue qui m'a souri..." La liste peut vite s'allonger, et l'exercice nous permet non seulement de se sentir bien, mais aussi d'entraîner son cerveau à voir le positif plutôt que le négatif, ce qui est pas si évident dans notre société !

Alors je vais tâcher de me laisser guider par la joie dans cette nouvelle newsletter et les articles de blog, pour que ces mots hebdomadaires soient du “partage vrai” de ce qui m’a inspiré, et qu’ils puissent générer de l’épanouissement, des réflexions et des idées, et faire de nous des apprentis-sages… Les sujets seront variés mais resteront globalement sur les thèmes suivants: Le bien être et l’hygiène de vie (santé, alimentation, méditation, reconnexion à la nature…) La transition de vie (développement personnel, coaching et épanouissement au quotidien) La transition professionnelle (pour les adeptes de quête de sens et les envies de bilan de compétence?) La transition écologique (parce que oui, il y a urgence et qu’il est temps d’agir) Partage de textes et lectures, conseils, ou exercices rythmeront les semaines. Un grand merci à vous de partager cette aventure avec moi, tous vos retours seront lus avec attention, et au plaisir de vous rencontrer lors d'une retraite ou d'un accompagnement!



Revenons plus concrètement sur le moment délicat où l’on doit se jeter à l’eau. Affronter ses peurs et se lancer, ce n’est pas toujours évident... “OSER”, c’est une affirmation au monde qui demande du courage, oser c'est s'exposer !

Le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.

(Mandela)

Nous pouvons craindre les réactions de nos proches, avoir peur de décevoir, peur des critiques, peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas se sentir légitime, en un mot, de ne pas “réussir”… Prenons un peu de recul : nous avons peur de ne pas être à la hauteur. Mais à la hauteur de qui? De quoi? J’aime cette citation : "La seule personne à qui l’on doit se comparer c’est la personne que nous étions hier". Il peut être intéressant de passer en mode “laser”, se mettre des œillères et se concentrer sur son objectif, en étant focus et en faisant taire notre petit diable intérieur, vous savez, celui qui vous fait partir dans des réflexions paralysantes et qui s’amuse à noyer votre objectif dans des “et si” et des “ils vont dire que”...

Pour l’anecdote, saviez-vous que les jeunes passent en moyenne 1h30 par jour sur TikTok? Posez-vous la question: pensez-vous que ces millions de contenus disponibles soient tous intéressants, parfaitement réalisés et apportent de la valeur au monde ? Croyez-vous que chaque contenu publié soit “parfait”? Croyez-vous que tous les projets lancés dans le monde chaque seconde sont au top du premier coup? Bien sûr que non!! Alors nous avons le droit d’oser ! D’essayer ! Et de nous tromper ! Nous apprenons tellement plus vite en faisant! En pédagogie, c’est bien connu d'ailleurs, c’est en se trompant que l’on apprend le mieux. Et la meilleure façon de “faire mieux”, c’est de commencer par “faire” ! Dans l’excellent livre d’Alexandre Dana, “La méthode Livementor”, je lisais ceci : “La peur la plus citée dans le monde… est la peur de parler en public! La deuxième peur est la mort. Ce qui veut dire que si vous êtes à un enterrement, vous préférez être dans le cercueil plutôt que de faire l’éloge funèbre”. Parlant n'est-ce pas?

L'EXO

La peur peut générer des émotions très fortes et nous paralyser. Mais rien n’est définitif et nous pouvons y remédier. Voici quelques astuces ci-dessous sur lesquelles s’appuyer et qui peuvent nous aider à avancer et à “oser” davantage:

Savoir pourquoi on le fait. Appliquez la règle des 3 fois pourquoi en complétant les phrases ci-dessous: "- J’ai tel objectif :... - Pourquoi? - …. - Pourquoi? - … - Pourquoi? - …" Vous pouvez utiliser cette méthode pour trouver votre motivation profonde, celle qui vous aide à avancer dans les moments difficiles. Ce que ma mère (et Confucius) m’ont toujours appris : “Quand ça ne va pas, ne regarde pas la montagne à gravir mais la première marche devant toi”. (Merci Mam!) La force du collectif permet d'être porté·e par une énergie positive, bienveillante et d’entraide. Y a t’il autour de vous une association, un groupe de personnes, des proches qui peuvent vous accompagner dans votre projet et qui sont passés par vos difficultés avant vous? L'EXEMPLE INSPIRANT

Malala Yousafzai (prix Nobel de la paix en 2014) est une jeune militante pakistanaise pour l'éducation des filles. Elle a été victime d'une tentative d'assassinat en 2012 de la part des talibans pour avoir défendu le droit des filles à l'éducation. Quand vous êtes en danger de mort, la peur est tangible. Mais après sa guérison, Malala a continué à plaider pour l'éducation des filles dans le monde entier, (c’était son “pourquoi”), en utilisant sa notoriété pour sensibiliser l'opinion publique à cette cause. Elle a eu le courage de fonder la Malala Fund pour aider les filles à accéder à l'éducation.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page